toute copie ou reproduction non autorisée est interdite

lundi 24 mars 2014


La rémunération a toujours été un sujet tabou en France. 

Les gens parlent très rarement entre eux de leurs salaires, de leurs primes. Ce qui est sujet d’admiration dans les cultures anglophones est dans notre hexagone d’avantage une source de jalousie et de convoitise. Une simple question permet de le vérifier : Avez-vous déjà demandé à vos amis combien ils gagnent mensuellement ?

Rétribution d’un travail ou d’un service rendu, la rémunération a acquis de nos jours une dimension de plus en plus intellectuelle, intangible, tout comme le travail qui s’éloigne de plus en plus (fort heureusement !) de sa signification originelle (… la torture …).

J’entends d’ici votre scepticisme : Mais quel rapport avec l’hôtellerie ? Et bien je pense qu’à l’instar des métiers dans lesquels les relations humaines ont une part prépondérante (et certainement les autres aussi…), les modes de rémunération intangibles prennent une place de moins en moins négligeable dans la rémunération globale. Comme il est toujours plus aisé d’analyser une situation en la divisant, essayons donc de disséquer la rémunération comme des chirurgiens rémunératologues : elle est donc composé d’une partie tangible, celle qui arrive sur notre compte en banque ou que nous pouvons palper (sans jeu de mots ici), mais également d’une partie intangible qui pourrait être soit émotionnelle ou relationnelle, soit ergonomique.



La part la plus évidente est la rémunération tangible. 

Elle désigne tout ce qui est concret, mais comment une rémunération peut de concrétiser ? De la manière la plus répandue certainement en argent sonnant et trébuchant, mais pensez aussi quelques temps en arrière au temps du troc où l’on se faisait couramment rémunérer en poulets, jambons et autres avantages en nature … Evidemment très mal perçues de nos jours alors qu’il n’y a pas si longtemps les rémunérations en nature (prendre ceci au sens propre évidemment) étaient monnaie courante. Aujourd’hui la rémunération tangible prend évidemment la forme d’une somme d’argent. Fait troublant, cette somme d’argent concrète est le plus souvent … virtuelle : pas de billet ni de pièces dans les mains mais un virement chiffré sur un compte bancaire dématérialisé !


Une partie moins évidente car intangible est la Rémunération émotionnelle ou relationnelle. 

Elle désigne l’environnement de votre travail que vous ne pouvez pas toucher. La feuille imprimée par votre directeur avec le dernier commentaire client vous mentionnant agréablement et qui vous attend le matin à votre arrivée sur votre bureau … la proximité que vous avez avec vos responsables, les bonnes relations que vous avez avec vos collègues … Tout simplement le bonheur que vous avez en arrivant au travail. Nous avons tous déjà entendu la célèbre maxime : « Happy staff makes happy guests ». 
Il est vrai que tout ce que vos directeurs vous donneront le sera très rarement de manière totalement désintéressée. Et alors ? Quel bonheur d’entendre vos client vanter la qualité de votre accueil ! Il est fort à parier que dans les hôtels pour lesquels le commentaire le plus répandu est « accueil chaleureux », le directeur est lui-même chaleureux avec ses collaborateurs. Le plus important reste au bout de cette démarche la satisfaction de la clientèle, car ce seront toujours ces derniers qui feront vivre les hôtels.



Dernière forme de rémunération : la Rémunération ergonomique. 

Elle symbolise votre environnement de travail : le moelleux de votre chaise de bureau, la taille de votre écran, la salle de repos mise à disposition des salariés, et tous ces éléments qui contribue à votre confort sur votre lieu de travail. Mesdames et Messieurs les directeurs et responsables des achats, ceci n’est pas un coût : c’est un investissement. Celui qui permettra à vos collaborateurs d’avoir un franc sourire devant vos clients, ce sourire qui fait tant partie de notre uniforme dans l’hôtellerie … N’ai pas déjà dit « happy staff makes happy guest » ?