toute copie ou reproduction non autorisée est interdite

lundi 2 mars 2015

le dictionnaire décomplexé de l'hôtellerie - 3






Mes chers lecteurs, je vous propose aujourd'hui 3 nouvelles définitions 
issues du dictionnaire décomplexé de l'hôtellerie :





Agence de voyage : Désigné par seulement trois mots anodins, les agences de voyage ont avec les établissements hôteliers des relations devenues tellement techniques qu’il faudrait bien plus qu’un simple paragraphe pour les approfondir. Partons néanmoins dans un petit survol. Tout d’abord, il convient de différencier les agences de voyages physiques, où le client peut discuter avec un agent de voyage en chair et en os, des agences de voyages en ligne communément appelées O.T.As (Online Travel Agencies). L’arrivée d’Internet dans le secteur du tourisme, avec les premiers sites web de vente de voyages et de nuits d’hôtels, a eu des répercussions catastrophiques pour un très grand nombre d’agences de voyages physiques, ne pouvant rivaliser avec les offres proposées par des OTAs qui résident la plupart du temps dans des pays à la fiscalité douce et tendre. Ainsi, la mondialisation n’a pas épargné le monde de l’hôtellerie où les exploitants ont dû accepter de laisser un peu entrer les OTAs dans leurs hôtels. Ces agences de voyage en ligne ont pris dans la distribution hôtelière la même place que les grands centres commerciaux dans l’agriculture. À la différence de ces derniers, ils n’obligent cependant pas les hôteliers à tirer continuellement leurs prix vers le bas, mais leur imposent des taux de commission calculés sur le chiffre d’affaire de chaque réservation allant de 15 à 25 % en moyenne, qui peuvent même atteindre les 50% dans certains cas. Les OTAs imposent également la parité tarifaire aux hôtels. Le problème est que quand l’OTA impose à l’hôtelier une commission de 20%  ainsi que le même prix que sur une autre plateforme de réservation qui coûte 10% à ce dernier, c’est la rentabilité de l’hôtel qui est alors menacée. L’hôtelier devrait en toute justice proposer à l’OTA qui lui coûte 10% de plus, des prix supérieurs de 10% à ceux de son autre plateforme de réservation. Ce genre de situation a provoqué, et provoque toujours certaines tensions entre les OTAs et les hôteliers. Le combat ressemble à celui de David contre Goliath, et les hôteliers n’ont d’autre choix que de comprendre ces nouveaux partenaires indispensables s’ils veulent en utiliser les ressources à leur avantage.

Air : il nous est tellement évident de respirer que l’on oublie parfois son importance. Comme tout établissement commercial, un hôtel se doit d’entretenir un environnement olfactif agréable et irréprochable. Il s’agit tout de même de la qualité de l’air qui va accompagner les clients tout au long de leur séjour. Une fois que l’on prend conscience de ceci, on attache beaucoup plus d’importance au choix des produits d’entretien, parfums d’ambiance, brumisateurs, et solutions de traitement des odeurs indésirables qui accompagnent parfois avec plus ou moins de discrétion certains clients.
Alligator : Crocodilien de la famille des Alligatoridés. Un animal dangereux que l’on ne devrait pas croiser dans un hôtel.

Je vous souhaite une très bonne journée ...
XW